Energétique Traditionnelle Chinoise

L’énergétique traditionnelle chinoise fait référence à une tradition ancienne condensée dans un grand livre répertorié au patrimoine de l’ UNESCO: le Nei Jing Huang Di, traité de l’empereur jaune.

Le Nei Jing se divise en deux parties : le Su Wen (questions simples) et le Ling Shu (pivot de l’esprit).

La médecine traditionnelle chinoise attribue à Huang Di (l’empereur jaune) et Shen Nong (le divin laboureur) père de la phytothérapie, l’introduction de l’énergétique, de l’acupuncture et de la pharmacopée.

L’acupuncture et la pharmacopée constituent des piliers de l’énergétique traditionnelle chinoise au même titre que la moxibustion , le Tui Na , le Qi Gong et la diététique chinoise.

Basée sur ces textes et élaborée au fil des siècles au travers d’observation, la théorie fondamentale nous permet de comprendre les lois qui engendrent et entretiennent la vie et génèrent la maladie. Son champ d’application s’attache à la prévention et à l’entretien de la santé.

La médecine traditionnelle chinoise est clinique car son but est le diagnostique puis le traitement. Elle est aussi préventive. Son but est simple : ne pas tomber malade et vivre le plus longtemps possible en bonne santé.

La théorie fondamentale comprend 4 grandes parties que les étudiants de la FLETC abordent, notamment, la première année :

1/ Les bases philosophiques qui aident à comprendre les bases physiologiques

2/ La connaissance du corps humain

3/ La connaissances des maladies

  • L’étiologie ou l’étude des causes des maladies
  • Les facteurs déclenchant
  • La pathogénie

4/ Les principes d’entretien de la santé et du traitement des maladies.

bilan énergétique en énergétique traditionnelle chinoise

La prise de pouls dans le cadre d’un bilan énergétique