La théorie des méridiens

La théorie des méridiens est un élément important de la théorie fondamentale en énergétique traditionnelle chinoise.

Les anciens ont découvert que la stimulation de certains endroits de la surface corporelle améliorait certaines maladies. lls ont appelé ces endroits « points ». C’est en reliant ces points et les fonctions des organes en un système, qu’ils ont constitué graduellement « la théorie des méridiens et des vaisseaux secondaires ».

Il faut savoir que la théorie des méridiens fait intervenir différents éléments : la structure histologique, les fonctions physiologiques et les changements pathologiques du système des méridiens, les relations avec les organes/entrailles, les relations avec le Ql ,le sang (XUE) et les liquides organiques.

Les méridiens sont des voies de passage dans lesquelles circulent le sang (XUE) et Ie Ql (énergie vitale) et grâce auxquelles les viscères et les organes sont mis en relation. lls forment un réseau reliant les régions superficielles et les régions profondes du corps et déterminent le fonctionnement de l’ensemble de l’organisme.

Le terme de méridien englobe à la fois les méridiens principaux JING et les méridiens secondaires JING LUO.
Les méridiens JING circulent longitudinalement, et pour leur plus grande part, dans les parties profondes du corps humains.
Les 12 méridiens principaux se divisent en méridiens YIN et méridiens YANG, qui se répartissent ainsi :
– les 3 méridiens Yin de bras
– les 3 méridiens Yin de jambe
– les 3 méridiens Yang de bras
– les 3 méridiens Yang de jambe
Les méridiens secondaires appelés méridiens LUO sont leurs branches. Ils circulent plus en surface ou dans des zones intermédiaires du corps.
Les méridiens principaux ont des trajets spécifiques tandis que les collatéraux se ramifient afin d ‘atteindre toutes les régions et tous les tissus du corps.

Contrairement aux méridiens principaux JING, les méridiens Du Mai (aussi appelé vaisseau gouverneur) et Ren Mai (aussi nommé vaisseau conception) ne sont pas reliés aux organes et entrailles. Ils sont plutôt considérés comme des réservoirs Yin (Ren Mai) et Yang (Du Mai).

Le système des méridiens induit une notion de régulation et d’organisation. Dans cette théorie, comme dans toutes les notions de la théorie fondamentale en médecine traditionnelle chinoise, le corps est étudié dans son ensemble.

repérage des méridiens d'acupuncture