Module d’étude du bā guà du Ciel médian

Connaissez-vous le bā guà du Ciel médian ?

Ce bā guà, attribué à Shén Nóng (l’un des trois Augustes, surnommé « le divin laboureur » et auteur du premier traité de pharmacopée chinoise) est aussi appelé le lián shān bā guà, traduit par « bā guà de la chaîne de montagnes ».

Il représente un agencement de l’univers en équilibre, qui se distingue des bā guà plus connus :

  • du Ciel antérieur (attribué à Fύ Xī, héros civilisateur et inventeur des trigrammes)
  • du Ciel postérieur (attribué à Wén Wáng, fondateur de la dynastie Zhōu, et auteur de commentaires sur les hexagrammes du Yi Jing).
Ciel inné (antérieur) Ciel médian Ciel acquis (postérieur)

L’étude de ce bā guà du Ciel médian sera abordée lors d’un prochain séminaire de formation continue FLETC.

Nous montrerons en quoi ses étonnantes qualités d’équilibre, entre Ciel et Terre, en font une merveille de la cosmologie chinoise.

Et nous verrons quels peuvent être les liens entre les trigrammes et l’Homme, à travers les 3 réchauffeurs et les 6 grands méridiens.