Automne aux tongs

Accueil » Le bLUOg » Automne aux tongs

En plein mois d’août, les tongs claquent encore le pavé, ça sent l’huile anti UV, et à la barbe de tous, quelque chose est advenu. Sans faire de tintamarre, l’automne a débarqué. La tradition d’observation du monde selon la philosophie chinoise décèle le phénomène avant son avènement.

Il s’agit de percevoir les mouvements avant la manifestation, de percevoir la descente avant que la feuille, asséchée, ne tombe. Même si on ne le voit pas encore à l’œil nu, ses premiers signes sont bel et bien autour de nous. Aussi l’automne a-t-il déjà commencé depuis le 7 août…

 

 “Le poumon, le poumon, vous dis-je” 1

Pour la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), le corps humain doit s’adapter à ces changements et nos organes sont, chacun à leur tour, sollicités par la saison et son climat. Le Poumon, qui s’associe à l’automne, est en quelque sorte une armure, une forteresse. Il gère la peau, la frontière, le contact avec l’air. A cette saison, la sécheresse de l’air blesse facilement le Poumon et tout le système respiratoire. C’est pourquoi, dès les mois d’août et septembre, les personnes qui ont une fragilité pulmonaire voient leurs difficultés respiratoires réapparaître ou bien s’accroître : l’oppression thoracique s’amplifie, leurs poumons sifflent à nouveau, la toux et l’asthme se redéclenchent etc.

La Terre du Métal

 

Il est donc temps de tonifier le Qi du Poumon pour renforcer notre armure, notre énergie défensive, c’est-à-dire notre Wei Qi. Pour ce faire, le point d’acupuncture TaiYuan2 (9P), situé sur le méridien du Poumon (au pli interne du poignet côté radial, près du scaphoïde) prend toute son importance.

 

Tout d’abord, il s’agit du point de Tonification du Poumon : dans la théorie des 5 éléments, ce point appartient à l’élément Terre, qui engendre le Métal (élément lui-même associé au Poumon). Comme une mère qui nourrit son fils, on utilise la Terre, élément mère du Métal, pour renforcer l’énergie du Poumon.

De plus, ce point d’acupuncture est un point Yuan 原 (source)3. Il permet à l’organe de « revenir à sa source », c’est-à-dire de bien remplir les fonctions physiologiques pour lesquelles il est « programmé ». Ainsi, il tonifie le Qi du Poumon et équilibre son Yin/Yang, renforce l’énergie du haut du corps (Réchauffeur Supérieur) et de la poitrine (le Zong Qi) favorisant alors la respiration. Il permet de dégager les voies respiratoires et de traiter notamment les troubles tels que l’asthme, la bronchite, l’emphysème, la toux, le gonflement de la gorge, la voix faible et la fatigue.

On couple souvent le 9P au 3Rte (situé sur le méridien de la Rate, méridien lié à l’élément Terre), avec lequel il est associé dans la théorie « des points pairs ». L’utilisation conjointe de 9P et 3Rte, points appartenant au grand méridien Tai Yin, potentialise leurs effets.

1 : Le Malade Imaginaire, Molière.

 2  et : Ne pas confondre les deux mots Yuan : le point 9P se nomme Tài Yuān 太渊 qui signifie « Grande abîme profonde », « très grand gouffre » ; le point Yuán 原 (source) est le point où passe le Yuan Qi (l’énergie originelle) dans le méridien.

@ photo Tongues : Sandrine Tuminello.