‘FLETC’, tu prononces comment, toi ?

Accueil » Le bLUOg » ‘FLETC’, tu prononces comment, toi ?

La FLETC réside t-elle vraiment au coeur de l’Occitanie ? Oui?! parce qu’à l’oreille, avec un tel nom, on peut se demander si elle est bien native de là… Elle a creusé son trou dans ces terres, où les mots sont francs et ourlés, les voyelles bien larges et les occlusives bien posées.

La FLETC, c’est CAAAARRKASSONNEEE. La Cité, sa cité.

Bon mais alors, tu le prononces comment FLETC ? On va la retrouver où l’amplitude de la voyelle ? Et l’appui du [tk] ? Mystère.

Difficile d’accoler deux consonnes sourdes… Bon je me lance, je transpire un peu et je frappe ma langue sur mes dents pour faire naître le [t] puis tout de suite elle se recule pour rencontrer, le temps d’une micro seconde, le voile du palais… ouf… l’avènement du [k], le souffle coupé… Et je me retrouve ainsi comme un chanteur d’opéra dans son air favori de Die Zauberflöte, qui lâche sa consonne finale en expectorant toute sa charge émotionnelle… magnifique, intense, épuisant !

Autre option plus discrète, j’envoie un « FLECT » : ni vu ni connu, j’intervertis les deux consonnes et je passe inaperçu dans le monde du « Potjevlesch », ce monde qui glorifie ce plat des Flandres intensément régional mais qui ne parle qu’à l’autochtone. Original…

Ultime exercice de style, je laisse sourdre mon âme minimaliste, japonisante sans le savoir, et j’ose un sobre « FLEC » qui intègre la Tradition au monde moderne… Econome et audacieux…

Un champ vertigineux de possibles semble s’ouvrir devant moi… Qu’en conclure ?

La FLETC : prononce d’où tu viens, et la bobinette cherra…